Sept pédagogues de l’Asie : questionnements pour l’éducation d’Alain Trouvé

Sept pédagogues de l’Asie : questionnements pour l’éducation

 

Conférence d’Alain Trouvé, Maître de Conférences (honoraire)

Université de Rouen, Département des Sciences de l’éducation

 

Pour École des Parents et des Éducateurs de la Seine Maritime–  23 mai 2017

Cette conférence reprend le contenu de mon ouvrage Pédagogues de l’Asie. Sept « sages pédagogues » de la Chine et de l’Inde. Textes choisis et présentés par Alain Trouvé, publié chez Fabert en 2014 dans la collection « Pédagogues du monde entier » dirigée par Jean Houssaye. Le livre lui-même est issu d’un travail de recherche mené au sein du laboratoire des Sciences de l’éducation en matière de philosophie de l’éducation et d’histoire des idées pédagogiques. Il s’agissait pour moi de promouvoir la pensée pédagogique en l’élargissant à des contextes – historiques et culturels – inhabituels. Mais ce n’est pas tant la soif d’exotisme qui m’a motivé, que le désir de faire connaître des pensées éducatives et pédagogiques d’ailleurs, cela dans le but de nourrir la discussion en ces matières[1].

En fait, lorsque l’on aborde ces pensées, si l’on éprouve effectivement une forte impression d’étrangeté, celles-ci n’en conservent pas moins une grande actualité. C’est ce qui confère à leur message et à leur enseignement une portée universelle.  Or, j’estime que ces différentes figures de la sagesse asiatique, antique et moderne, nous intéressent encore dans la mesure où leurs doctrines nous interpellent et nous questionnent en dépit de leur éloignement culturel.

La trame de cette conférence se structure en trois parties. Dans la première, il est question des grandes thématiques que ces « sages pédagogues » ont en commun. La seconde insiste, d’un côté, sur les spécificités des auteurs de la Chine antique et, de l’autre, sur celles de ceux de l’Inde contemporaine. Enfin, la troisième, récapitule les thèmes et thèses caractéristiques de chacune de ces figures de la sagesse asiatique[2].

Les auteurs en question :

Confucius : 551-479 av. J.-C.

Mencius : 370-290 av. J.-C.

Lao-Tseu : Ve-IVe s. av. J.-C.

Rabindranath Tagore : 1861-1941

Sri Aurobindo : 1872-1950

Svâmi Prajnânpad : 1891-1974

Jiddu Krishnamurti : 1895-1986

[1] Remarque : ce travail se démarque d’une vision folklorique des pensées extra-européennes, et notamment asiatiques, véhiculée par l’idéologie new age et par l’idéologie du développement personnel. Notons au passage que le goût prononcé pour l’ « ailleurs », cédant, en l’occurrence, à un orientalisme fortement idéalisé, est typique d’une vision « occidentalocentrée » de ces pensées et des cultures qui les accompagnent.

[2] Bien entendu, je n’ai pu dresser qu’un tableau simplifié, voire caricatural, des différentes pensées évoquées ici. Le lecteur perspicace pourra se reporter à mon ouvrage d’où est issue cette conférence. Par ailleurs, je n’ai retranscrit ici que les notes ayant servi de support à ma conférence.

Notes de la conférence au format PDF

Partager l'article
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter